Imprimer

Détails

2009 : Cité du Lignon

Adresse:Vernier
Description:

Demande de protection de la SAP le 12 décembre 2002
Plan de site adopté le 13 mai 2009
(bâtiments, école, église et temple)

Année : 1963
Architectes : Georges Addor, Dominique Julliard, Jacques Bolliger, Louis Payot

 

Après les cités nouvelles de Meyrin et d'Onex, le programme de ce nouvel ensemble était ambitieux : il prévoyait la réalisation d'une cité d'habitation de 10'000 habitants, complétée par de nombreux équipement publics. Pour cette colossale opération, reconnue comme la plus importante en Suisse, les architectes testèrent un parti d'implantation alternatif à la grille orthogonale, modèle le plus souvent utilisé dans les nouvelles zones d'habitation. Le plan masse fut ainsi articulé en trois immeubles locatifs, deux tours jumelles de 26 et 30 étages, et un bâtiment d'un seul tenant de 11 à 15 étages, qui se développe selon une ligne brisée ininterrompue de plus d'un kilomètre, en suivant le périmètre et le dénivellement de la parcelle. Ce système d'implantation permet d'éviter les vis-à-vis, et favorise l'ensoleillement des appartements, tous traversants. Le vaste espace central est partiellement occupé par les équipements et aménagés en parc public, le "jardin ensoleillé" que les architectes considérèrent indispensable pour rendre agréable le cadre de vie. 
Cette réalisation pionnière est remarquable non seulement par son parti d'implantation mais aussi par sa qualité technique et constructive. En raison de l'importance de l'opération, à tous les niveaux de la mise en oeuvre, systèmes, éléments et composants furent étudiés dans une logique de simplification du processus de construction. De la structure lamellaire en béton armé, réalisée pour la première fois en Suisse selon le procédé industrialisé français dit "coffrage tunnel", à la conception des 100'000m2 de façades-rideaux par blocs préfabriqués en usine, on retrouve systématiquement les notions -capitales dans les Trente Glorieuses- d'industrialisation du bâtiment et de rationalisation du système constructif. Projet de tous les records, qualitatifs et quantitatifs, Le Lignon est depuis peu protégé par un plan de site qui a pour objectif la sauvegarde des qualités de l'ensemble. 

GM, XXe, un siècle d'architecture à Genève, éd. infolio, 2009, pp. 440-441

retour